Societé

Côte d'Ivoire : A Abobo-Doumé, des jeunes ébriés bloquent les rues et réclament l'installation d'Ehouo, transport perturbé

Image
Lundi 07 Janvier 2019 – Les habitants du quartier Abobo-Doumé (quartier de Yopougon, Abidjan, ndlr) se sont réveillées ce lundi 7 janvier 2019 matin avec un décor particulier dans les rues de leur quartier.


Des jeunes ébriés (ethnie de Ehouo et de Bendjo, ndlr), qui à l’appel du premier responsable de la jeunesse urbaine du PDCI, samedi dernier ont dressé des barricades dans les rues empêchant la circulation des véhicules.

Ces jeunes résidant de ce quartier de Yopougon réclament l’installation à la mairie du Plateau de Jacques Ehouo, maire élu PDCI qui fait l’objet d’une convocation à la police économique dans l’affaire de détournement de 6 milliards de Fcfa de 2004 à 2017, en complicité avec son oncle Akossi Bendjo en exil en France.   

 

Tôt ce matin, selon des témoins sur place, la lagune Ebrié a été bloquée et des barricades dressés.

« Depuis ce matin, les ébrié ont bloqué la lagune pour empêcher les bateaux de circuler et ils ont érigé des barrages pour empêcher aussi les véhicules de circuler tant que leur enfant Jacques Ehouo n’est pas installé comme maire au Plateau », confie à KOACI, Nestor Sahi, riverain d’Abobo-Doumé.

A l’instar d’Abobo-Doumé, à Locodjro (quartier de Yopougon également, ndlr), est également observé un mouvement de protestation, nous confirme notre source. 

« Toutes les voies d’accès sont barricadées, aucune société de transport terrestre et lagunaire ne fonctionne, même les pinasses ont été immobilisées », fait remarquer notre source.

Pour rappel, le samedi 5 janvier 2019 à la Permanence du PDCI au Plateau, la jeunesse urbaine du parti avait décidé d’installer par des marches et sit-in son maire élu, Jacques Ehouo.

« Le lundi, nous allons attaquer Ouattara et sa bande ! », avait déclaré Boko Fidèle, pdt Jeunesse MFA.

Jacques Ehouo est poursuivi dans une affaire de détournement de fonds publics à hauteur de 6 milliards de Fcfa. Jeudi il ne s'était pas présenté à sa convocation à la police économique et a été invité vendredi soir par le procureur de la République Adou à s'y présenter.   

 

                                                                                                                                       Jean Chrésus