Faits Divers

San Pedro : Une fillette de 3 ans meurt noyée dans la piscine d'un grand hôtel

Image

Une fillette de 3 ans, d'origine libanaise, est morte noyée dans la piscine d'un grand hôtel de San Pedro.

 

Les faits se sont produits, le lundi 31 décembre 2018, après-midi, à la veille du nouvel an. Selon nos sources qui ont requis l'anonymat, la fillette et ses parents étaient descendus dans cet hôtel, en compagnie de plusieurs membres de la communauté, venus d'Abidjan avec leur famille pour passer des moments récréatifs, à l'occasion des fêtes de fin d'année. Le jour des faits, la fillette était au bord de la piscine sous la bonne garde de sa nounou de tous les jours, tandis que les parents étaient occupés ailleurs. Malheureusement, celle qui avait la pleine confiance des parents pour la sécurité de leur enfant, va, par sa négligence, occasionner l'irréparable.

 

En effet, donnant dos à la piscine et occupée qu'elle était à communiquer pendant d'interminables minutes sur son téléphone portable, elle ne s'est même pas rendu compte que sa protégée avait glissé dans le bassin, et était en train de se noyer. Ce n'est que des minutes, plus tard, que se retournant, elle aperçoit le petit corps de la victime, qui flottait sur l'eau. Ses cris ameutent les parents, leurs proches et le personnel de l'hôtel.

La petite fille est sortie des eaux, mais il était trop tard. Les secours qui arrivent promptement, ne peuvent que constater le décès de l'adorable bout de chou. C'est la consternation totale autour des parents effondrés qui espéraient entrer dans la nouvelle année avec joie. Hélas ! Ils la débutent avec un drame qui, à coup sûr, les marquera à vie, du fait d'une nounou accroc du téléphone.

Félix Anoblé, le nouveau maire de la ville, qui s'est rendu sur les lieux du drame en sa qualité d'Officier de police judiciaire (Opj), a demandé une enquête dont les résultats situeront mieux l'opinion, sur les vraies circonstances de cet événement malheureux.

                                                                                                                Nérou Kouadio (Correspondant)