Faits Divers

Abengourou: Le président d'une coopérative agricole extrait de son véhicule et abattu

Image

Un homme a été abattu, criblé de balles, le samedi 15 décembre 2018, en fin d’après-midi, dans la zone d'Abengourou. Précisément, à la sortie de la capitale de l’Indénié, sur l’axe routier menant à Bettié.

 

Selon nos sources, ce jour-là, Djibo Drissa, Président du conseil d’administration (Pca) de la Coopérative agricole de Zaranou (Coopaza), est à Abengourou pour une séance de travail. C’est que l'entité agricole qu’il dirige, quoique basée à Zaranou (45 km au sud-est d’Abengourou), a une section à Abengourou.

Après donc sa réunion avec ses collaborateurs, au quartier « Château », Djibo Drissa décide de retourner à Zaranou, sa base. Il est environ 17h. A bord de son véhicule, il est en compagnie de son chauffeur et l’un de ses hommes de main. A 17h 30', les trois hommes franchissent le corridor dressé par les forces de l’ordre, au sud-est de la ville. Cela fait, ils s’engagent sur la route non bitumée, menant à Bettié.

 

Mais à peine quelques kilomètres franchis, les trois hommes voient surgir de la broussaille, deux quidams armés de kalachnikovs. Sans sommation, ces individus, visiblement des malfaiteurs, libèrent des rafales en l’air. Obligeant le chauffeur du Pca, à marquer un arrêt.  

 

Les bandits éjectent alors les trois acteurs de la filière café-cacao de leur véhicule et les allongent au sol. Leur intention est claire. Ils veulent de l’argent. Djibo Drissa est singulièrement sommé de s’exécuter.

Mais là, il y a problème. C'est que Pca indique aux gangsters qu’il n’était pas à Abengourou, pour une quelconque opération bancaire. C’est malheureusement ce genre de discours que les bandits n’aiment pas entendre. Ils ouvrent alors carrément le feu sur lui. Atteint à la cuisse, Djibo Drissa perd du sang.

Pendant de longues minutes, les bandits dictent leur loi aux infortunés. Se rendant en définitive compte que leur expédition ne connaîtra pas de succès, ils se fondent dans la nature. Djibo Drissa qui, entre-temps, a perdu beaucoup de sang, rend l’âme avant même son évacuation au Chr d’Abengourou.

Rappelons que pour la campagne agricole écoulée, sa coopérative a été désignée la meilleure de l’Indénié-Djuablin. Et c'est ce bon manager-là que de méchants criminels viennent d'effacer de la surface de la terre.  

 

Zéphirin NANGO (Correspondant régional)