Faits Divers

Koumassi : Un jeune homme meurt d'une overdose d'alcool

Image

L'excès nuit à tous les niveaux, a-t-on coutume de dire. Cela hélas, N'Guessan Konan Hippolyte, âgé de 27 ans, n'aura plus le temps de le comprendre. Ce jeune homme, sans emploi et vivant encore sous le toit familial au quartier « Divo », dans la commune de Koumassi, est mort d'une overdose à l'alcool frelaté.

 

Sur ces malheureux faits, on apprend de nos sources que, dans la nuit du dimanche 9 décembre 2018, Konan Hippolyte rejoint des amis de son quartier. D'autres oisifs en compagnie desquels il passe le clair de son temps à discuter de tout. Et surtout à écumer les tavernes du quartier, pour s'abreuver de mauvais alcool : le koutoukou ou gbèlè. En tout cas, c'est comme cela que ces pauvres garçons qui cherchent vainement du boulot, noient leurs soucis, dus à leur échec social.

Cette nuit-là encore, ils sont fidèles à leur programme habituel. Quelque part dans le quartier, ils sont en train de « se taper », comme on le dit. Il est maintenant 21h et Konan Hippolyte n'en peut plus. Totalement ivre, il a quasiment perdu la raison et est même incapable de prononcer un seul mot.

A l'un de ses amis qui l'accompagne, il explique par des gestes qu'il ne peut rentrer à la maison dans cet état. Vu que ses parents sachant la nocivité de l’alcool, lui ont toujours déconseillé d'en consommer. Surtout à une telle dose à perdre toutes ses facultés physiques et mentales. S'ils le voient tout éméché ainsi, il en prendra pour son compte.  

 

Le pauvre jeune homme, le torse et les pieds nus, qui avance difficilement, finit par s'écrouler en face d'un salon de coiffure, au « carrefour Calao ». Il ne se relèvera plus jamais, jusqu'à ce que l'on constate sa mort, plus tard, après une éprouvante agonie.

Tiré de sommeil, aux environs de 3h du matin, avant de se voir balancer au visage la terrible nouvelle, l'infortuné père du défunt fonce sur les lieux. Et, en compagnie de membres de sa maisonnée, il fait l'insoutenable découverte.

La police saisie à l'aube, des agents se déportent sur place, et y découvrent, étendu dans la rue, le cadavre de Konan Hippolyte, dans un état désolant, que nous nous gardons de décrire.

Le constat d'usage terminé, le corps sans vie du jeune homme de 1m80, mort d'une overdose d'alcool, est enlevé par les services des pompes funèbres, et transféré à la morgue. Une enquête est ouverte, en vue d'appréhender toutes les circonstances de ce décès.

 

                                                                                                                                                               Madeleine TANOU