Sport

Jackie Chan, Jean-Claude Van Damme attendus à Abidjan....

Image

La Côte d’Ivoire accueillera en mai 2019, la deuxième édition du Festival Africain des Arts Martiaux (FADAM). L’annonce a été faite ce jeudi 29 novembre 2018, à Abidjan, en présence du ministre ivoirien des sports, Claude Paulin Danho.

Ce festival culturel et sportif « réunira plus de 50 pays, 3000 sportifs participants, et des personnalités telles que Jackie Chan et Jean-Claude Van Damme », a indiqué le promoteur Maître Dominique Saatenang, Champion du monde de Kungfu 2006, au cours d’une cérémonie de lancement, à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI).

Placé sous le signe de la paix et de l’émergence de l’Afrique, l’évènement se déroulera du 06 au 12 mai 2019. Il fera « la démonstration du profit que les arts martiaux apporteront à l’Afrique. Car bien avant d’être un noble exercice physique, les arts martiaux sont le fruit de plusieurs millénaires d’enrichissement spirituel et de discipline », a expliqué celui qu’on surnomme le « Bruce Lee Africain », et médaillé de l’UNESCO en 2009, pour son parcours atypique.

« Ce festival qui se veut un évènement d’envergure internationale dans notre pays pourrait participer au rapprochement de nos compatriotes et du renforcement de la cohésion sociale », a estimé pour sa part l’ancien ministre des sports, le Général Gueu Michel, par ailleurs délégué national du FADAM.

Après avoir salué l’initiative, le ministre des sports, Claude Paulin Danho, a traduit sa gratitude au promoteur d’avoir choisi la Côte d’Ivoire pour la tenue de la deuxième édition du FADAM.«M. Saatenang est une icône et une fierté pour le continent africain. Le Kungfu le connait. Et il connait le Kungfu », a-t-il affirmé, avant de le rassurer de son soutien et de son plein engagement à la réussite de cet évènement à Abidjan.

« Nous attachons une attention particulière à la promotion du sport, parce que le sport doit nous aider à inculquer des valeurs fortes, à permettre à cette jeunesse de se réapproprier le développement de l’être intérieur, le développement de la recherche de l’excellence pour construire la paix dans notre pays », a souligné M. Danho. Poursuivant, le ministre a invité l’ensemble des fédérations des arts martiaux ainsi que les entreprises ivoiriennes à s’associer à cet évènement pour en faire « un véritable succès ».

L’édition 2019 du FADAM sera marquée par deux grandes compétitions internationales de lutte africaine et de Kungfu Shaolin. En plus du sport, la culture sera mise à l’honneur avec des expositions tout au long de la semaine du festival, des danses et des animations à l’ouverture de la Nuit du FADAM. Aussi, annonce-t-on un volet économique avec le forum des investisseurs internationaux qui rassemblera des entreprises chinoises, européennes et africaines.

A en croire les organisateurs, cette deuxième édition sera matérialisée par diverses actions sociales et éducatives en Côte d’Ivoire, notamment des bourses aux étudiants pour aller étudier en Chine et la création d’une académie des arts martiaux (Temple de Shaolin) à Abidjan.

Avec Lepointsur.com