Insolite

Une hôtesse de l'air battue par des Juifs dans un avion. La raison!

Image

 

Le jour du shabbat est un jour sacré chez les juifs. Jour sacré parce que selon un commandement de Dieu dans la bible l’homme ne doit pas travailler le jour du shabbat. C’est un jour consacré à l’adoration de Dieu.

Selon Sputnik, des juifs auraient frappé des hôtesses dans un avion qui allait voler jusqu’au jour du shabbat.

Les équipages de deux avions de ligne d’El Al, qui ont décollé jeudi dernier à New York à destination d’Israël, ont dû faire face à la colère de certains passagers juifs ultra-orthodoxes leur demandant de dérouter les avions, par peur de ne pas arriver avant le coucher du soleil, relate le journal The Times of Israël.  

 

En effet, les juifs avaient peur de se retrouver en plein voyage pendant et après le jour du shabbat, jour consacré entièrement au repos et à l’adoration chez plusieurs croyants juifs.

Pour ce faire, ils ont forcé l’arrêt d’un avion sur 2 en partance pour Israël. Suite au scandale provoqué par les voyageurs, l’un des avions a finalement été dérouté vers Athènes pour passer le shabbat, avant de poursuivre sa route vers Israël.

Le second devait également changer de trajectoire en passant par Rome pour les mêmes raisons religieuses.

Mais à cause des problèmes de santé d’un passager, les pilotes ont poursuivi le vol comme prévu pour l’aéroport Ben Gurion.

Une des passagères, Roni Meital, a publié dans la foulée sur Facebook une courte vidéo montrant des passagers déchaînés.

«Après 24 heures passées en vol, je suis brisée, principalement à cause du manque de respect de la part de passagers croyants, qui sont allés trop loin», a-t-elle déploré. «Après six heures de vol, j’ai soudainement entendu des cris et j’ai vu une hôtesse de l’air pleurer après avoir été frappée et poussée. Certains ont menacé d’ouvrir la porte du cockpit si on ne déroutait pas».

Conformément aux commandements du judaïsme, les Juifs pratiquants s’abstiennent de voyager le jour du Shabbat, y compris par avion. Des exceptions sont toutefois faites en cas de menace évidente pour la santé.

                                                                                                                                        Emeraude ASSAH