Societé

Angré : Des armes de guerre découvertes près d'une église

Image

Une découverte qui en rajoute à la psychose des populations enivrées ces derniers temps par une rumeur faisant état de l'infiltration massive d'individus armés, à Abidjan, a été faite à Angré-7ème Tranche, dans la commune de Cocody. Cette découverte concerne essentiellement des armes à feu.

 

Sur ces faits, nos sources rapportent que le jeudi 18 octobre 2018, alors qu'il tient son poste, le vigile de l'église « Vase d'honneur » a l'attention attirée par la présence d'un individu rôdant à quelques encablures de l'édifice religieux dont il a en charge la sécurité.

Le trouvant suspect avec le colis qu'il tient, le vigile suit donc discrètement tous les mouvements du quidam. Et ce dernier qui croit tout naïvement qu'il n'y a que lui seul au monde qui maîtrise ses mouvements, jette toutefois des coups d’œil tout autour de lui. Et rassuré peu après de ce que personne ne le suit, il planque soigneusement son colis dans la broussaille, en face de l'église. Et quittant les lieux, il balaie de nouveau l'entourage de son regard. Une fois de plus pour se convaincre qu'un petit malin ne suit pas ses faits et gestes. Puis, il disparaît dans la nature.

 

Trouvant tout cela bien trop bizarre, le vigile de l'église tient à satisfaire sa curiosité. Ainsi, dès que le suspect n’est plus à portée de vue, il fonce immédiatement à l'endroit où ce dernier a enfoui son colis. Sur place, fouillant la broussaille, il découvre le carton que l’inconnu venait de déposer là.

Et l'agent de sécurité ne se contente pas que de découvrir le carton, il l'ouvre carrément. Et ce qu'il voit le fait tressaillir. Et qu'est-ce qu'il vient donc de voir ? Il s'agit en fait d'armes de guerre. Précisément, des Kalachnikovs de type AK 47 et des munitions.

Refermant aussitôt le carton, le vigile ressort vite de la broussaille. Puis, il fonce à la base du Ccdo installée dans la zone d'Angré. Sous sa conduite, les agents des forces de défense et de sécurité se déportent sur les lieux. Ils procèdent au constat d'usage et récupèrent l'arsenal.

A présent, il est question de l’ouverture d'une enquête, pour mettre la main sur l'individu qui a caché les armes d'assaut et d’éventuels complices. Et savoir, par ailleurs, à quoi devraient exactement servir lesdites armes de guerre. Devraient-elles servir à commettre des actes de banditisme ordinaire ? Ou devraient-elles plutôt servir à poser des actes subversifs, comme la rumeur le laisse entendre ces temps-ci ? En tout cas, les forces de l'ordre s'activent pour faire la lumière sur ce dossier.

 

                                                                                                                                   KIKIE Ahou Nazaire