Faits Divers

Afrique du Sud : La retransmission d'un procès pour viol provoque des tensions

Image

Un procès en cours provoque de vives tensions au pays de Cyril Ramaphosa. Il s’agit d’un procès dans lequel serait impliqué un pasteur.

Une jeune dame a porté plainte pour avoir été violée à l’âge de 14 ans par son pasteur.

La plainte a fait l’objet d’un procès retransmis en direct sur les chaînes nationales en Afrique du Sud. Une action de la justice qui a provoqué de très vives tensions auprès des populations.  

Le week-end, l’église de M. Omotoso, dans la ville côtière de Port Elizabeth, a été obligée de fermer ses portes après qu’une foule en colère a envahi le bâtiment suite au procès médiatisé.

Un journal paraissant le dimanche a rapporté que la jeune femme qui avait témoigné contre lui – Cheryl Zondi, (aujourd’hui une étudiante de 22 ans) – avait été menacée de mort avant le procès.

L’accusé, Timothy Omotoso âgé de 60 ans dément cette accusation de viol et crie son innocence. Une sage-femme témoin dans le procès a assisté la victime trois jours en soins intensifs.

Selon elle, la maltraitance subit par la jeune fille est l’une des raisons pour lesquelles plusieurs adolescentes gardent le secret sur les violences dont elles sont victimes

« Je ressens vraiment de la douleur pour cette jeune femme et je suis si fière de voir à quel point elle a été courageuse à la barre », a déclaré Mme Mandela au Sunday Times d’Afrique du Sud.

Omotoso et deux coaccusées, de l’église Jesus Dominion International, basée au Cap-Oriental en Afrique du Sud, font face à 97 accusations, allant de l’agression sexuelle au viol en passant par la traite des personnes.

Ce procès de viol est le premier du genre alors que plus de 100 cas de viols sont signalés chaque jour à la police locale dans le pays.

                                                                                                                                       Emeraude ASSAH