Culture et Musique

Kedjevara annonce des noces d'étain pour la célébration de ses 10 ans de carrière

Image

Dans la vie d’un artiste, passer dix années à faire plaisir à ses fans et aux mélomanes, est énorme. Surtout lorsque ces années sont marquées par une constance en matière de production discographique, il faut les célèbrer.  

Après une décennie de dur labeur et d’apprentissage sans concession, son sérieux et son talent ont fini par faire de lui l’un des meilleurs artistes faiseurs de Coupé Décalé. Yao Parfait (plus connu sous le pseudonyme de Kedjevara) a décidé de dire merci à ses fans et à toutes les personnes qui l’ont soutenu durant toutes ces années à travers des festivités baptisées « Les noces d’étain ».

"J’ai vécu 10 années de bonheur, de douleur et de partage avec des personnes qui ont été pour moi un soutien indéfectible. Il est important pour moi de dire merci à tous mes fans à travers des festivités dans tout le pays. Nous avons débuté au mois d’avril dernier avec le Golikro N’gowa, un festival qui a eu lieu dans mon village pour remercier mes parents. Le 18 avril, il y a eu l’organisation de mon anniversaire artistique pour dire merci à maman Antoinette Allany, ma génitrice". A confié le Zoura Emporio lors d’une conférence de presse dans un grand hôtel de la place.  

Puis d’ajouter pour ce qui est de la suite des festivités :

 "Un match de gala sera organisé à Cocody-Riviera Palmeraie pour remercier le quartier qui m’a vu émerger. La fête comportera des actions sociales à travers des dons en vivres dans un orphelinat et la réhabilitation de l’école primaire de Gonzagueville. Pour manifester ma reconnaissance à mes fans, un concert grand public sera offert le 17 novembre prochain au Palais de la Culture de Treichville. Une grande fête qui va être suivie d’un Dîner-Gala de la Fondation 18 Avril" 

Kedjevara est un artiste de renom dont les titres ont longtemps occupé la tête des classements des hits dans différentes radios :  » Tchoukou Tchoukou », « Nonguon-Nonguon », « Remuer la bouteille » et bien d’autres.

                                                                                                                                KOKOA Stéphane