Potins et People

Samuel Eto'o est accusé d'être homosexuel et d'entretenir des relations sexuelles avec des footballeurs : Voici la réaction de la star Camerounaise

Image

Selon des sources proches de Samuel Eto’o Fils, les mis en cause ont insinué au cours de cette émission que l’ancien pichichi de FC Barcelone entretient un réseaux d’homosexuel.



Nyassa Soleil, le patron de la Radio dénommée «Soleil FM» qui émet à Yaoundé a reçu une convocation du Conseil national de la communication (CNC). Son président, Peter Essoka, demande au destinataire de se présenter au siège de l’instance de régulation des médias à Yaoundé le jeudi 04 octobre 2018 en compagnie du présentateur de l’émission « Sport et Investigation ». Ce dernier fait l’objet d’une plainte pour diffamation. 

« Par lettre du 25 septembre 2018, Me Elame Bonny Privat, Avocat au Barreau du Cameroun agissant pour le compte de Monsieur Samuel Eto’o Fils, footballeur professionnel, a saisi le CNC au motif qu’au cours de l’émission dénommée « Sport et Investigation » diffusée le 17 septembre 2018, sur votre station de radiodiffusion sonore ‘Soleil FM » , Monsieur DOM Pipelassi Michael Doppas, présentateur de ladite émission et un panéliste ont proféré à l’encontre de son client des propos portant atteinte à son image et à sa notoriété », fait savoir dans la convocation, Peter Essoka.

Selon des sources proches de Samuel Eto’o Fils, les mis en cause ont insinué au cours de cette émission que l’ancien pichichi de FC Barcelone entretient un réseaux d’homosexuel au sein de la tanière des Lions indomptables. En plus, l’on le soupçonne d’être derrière toutes les décisions controversées du Président du Comité de normalisation de la FECAFOOT.

Samuel Eto’o Fils n’est pas à sa première plainte contre des médias camerounais devant le Conseil national de la communication. Et, il a toujours eu gain de cause. 

En avril 2017, Samuel Eto’o faisait suspendre le journal La nation d’Afrique qui évoquait une prétendue brouille entre le footballeur et les autorités gabonaises.

En septembre 2017, l’ancien international camerounais avait toujours eu gain de cause devant les juges du Conseil national de la communication, et faisait suspendre l’animateur camerounais Martinez Zogo pour 03 mois.

Samuel Eto’o avait saisi le Conseil contre la radio, suite à la diffusion dans l’émission « Embouteillage », de déclarations non fondées se rapportant à des questions de mœurs et portant atteinte à son image. 

                                                                                                             Ecrit par actucameroun.com