Sport

Serena Williams interdite de porter sa combinaison noire

Image

Serena Williams avait marqué les esprits avec sa combinaison aux dimensions politique, culturelle et médicale lors de son grand retour au dernier Roland-Garros. Eh bien, il semblerait que Bernard Giudicelli, le président de la FFT, n’ait pas du tout apprécié ce choix vestimentaire… au point d’instaurer un dress code pour l’avenir.

C’est la nouvelle révoltante du jour. Dans un entretien accordé à Tennis Magazine, le président de la Fédération Française de Tennis, Bernard Giudicelli, a été catégorique. Il ne veut plus revoir la combinaison noire que l’ex numéro 1 mondiale portait lors de l’édition 2018 de Roland-Garros. Souvenez-vous, après avoir accouché de son premier enfant, Serena Williams avait eu du mal à se remettre de sa césarienne réalisée en urgence et de l'embolie pulmonaire dont elle a été victime pour la seconde fois.

Pour son grand retour dans la compétition, elle avait choisi de tronquer la jupe et de revenir sur le court de tennis avec une tenue de "super-héroine" confectionnée par ses équipes. La combinaison était également fonctionnelle car elle s’adaptait à son nouveau corps : "J’ai eu beaucoup de problèmes de caillots de sang et donc oui, il y a aussi un côté pratique. Ça me permet d’avoir une meilleure circulation sanguine" avait-elle expliqué.

Plus encore, avec cette combinaison noire et moulante, Serena Williams a pu envoyer un message de soutien et de body positive pour booster la confiance en soi des femmes mamans."Une combinaison pour quelqu'un ? Pour toutes les mamans qui ont eu du mal à se remettre de leur grossesse, et bien voilà. Si je peux le faire, vous aussi. Je vous aime !" écrivait-elle sur son compte Twitter .

Mais pour Bernard Giudicelli, cette combinaison est inacceptable et il ne s’est pas gêné pour la critiquer.

"Il faut respecter le jeu et l’endroit "

Le président du tennis français a annoncé vouloir instaurer "certaine limites" vestimentaires : " Je crois qu’on est parfois allé trop loin. La combinaison de Serena cette année, par exemple, ça ne sera plus accepté. Il faut respecter le jeu et l’endroit. Si je fais passer une émotion avec quelque chose qui est beau dans un endroit qui est beau, l’émotion est magnifiée " a-t-il déclaré dans l’édition de septembre de Tennis Magazine. Apparement, la tenue de Serena Williams ne rentre pas du tout dans sa définition personnelle du "beau". Mais en quoi sa tenue est-elle importante ? La sportive n’est-elle pas là pour jouer au tennis ?

Bernard Giudicelli ne souhaite pas vouloir copier le dress code très strict de Wimbledon (tenue blanche exigée) pour Roland-Garros mais désire plus d’encadrement : "Pour 2019, c’est un peu tard car les collections sont déjà dessinées, mais on va quand même demander aux équipementiers de nous les communiquer".

Suite à ces propos, les réactions des internautes ne se sont pas faites attendre :

Encore une fois bguidicelli à perdu une occasion de se taire. La tenu de Serena Williams a un but médical depuis sa maternité. Quelle incompétence récurrente chez nos dirigeants