Societé

Côte d'Ivoire : Nouveau tournant dans l'affaire du petit Excel découvert mort chez M. Djiré

Image

Le président du FSA, Gnamaka Dogbo Eric, a apporté son soutien et sa compassion aux parents du petit Konan Excel



Le président du Forum de la Société civile africaine (FSA), Gnamaka Dogbo Eric, a conduit, le mercredi 11 juillet 2018, une délégation au domicile des parents du petit Konan Excel Corneille retrouvé mort, le mercredi 20 juin 2018 chez M. Abdoul Aziz Alpha Djiré, à Marcory quartier Kassiry.

Le Forum de la Société civile africaine a apporté son soutien et sa compassion, le mercredi 11 juillet 2018, aux parents du petit Konan Excel Corneille. « Le Forum de la Société civile africaine, en mon nom, vient vous dire yako », a-t-il dit d’entrée de jeu, avant de rassurer la famille que le dossier n’est pas clos et qu’il va prendre le relai : « J’ai salué les jeunes qui ont pris l’initiative d’organiser cette marche. Je leur ai dit qu’on ne fait pas de choix de cadavre…Un deuil est un deuil. Et un meurtre est un meurtre. Peut-être que vous allez vous arrêter, mais nous, c’est maintenant qu’on va prendre le dossier en main. »

Pour ce faire, Gnamaka Dogbo Eric a dit à la famille qu’il allait saisir le procureur de la République. « Nous allons saisir le procureur de la République. S’ils veulent une marche, on va faire la marche pour leur donner. Moi, j’ai dit que s’il faut marcher, il faut enlever M. Djiré ici pour qu’il parte habiter en France. Quand nous nous sommes renseignés à Treichville, on dit que le même problème s’est produit là-bas. Donc c’est un monsieur quand il se promène dans les quartiers, il y a un décès. La meilleure manière pour lui, c’est d’aller habiter en France ou en Irak. Pour nous, il faut défendre ce dossier, il faut accompagner la famille éplorée. Nous, notre organisation a été créée pour soutenir ceux qui sont pauvres. Si nous les pauvres, nous ne pouvons pas nous organiser pour nous soutenir, ce ne sont pas les riches qui le feront à notre place », a soutenu le président du FSA.

Gnamaka Eric, a marqué son indignation vis-à-vis du comportement de M. Abdoul Aziz Alpha Djiré, aux premières heures du décès du petit Konan Excel Corneille. « On a écouté la maman du petit Excel sur les réseaux sociaux. Quand l’enfant est décédé, ce n’est pas la maman même qui est allée chercher la police et Ivosep » a-t-il rappelé avant d’ironiser : «  C’est en vérité, le vrai parent (Abdoul Aziz Alpha Djiré : ndlr) de l’enfant qui est allé chercher Ivosep. Je dirais son ‘’père adoptif’’. C’est ce que nous avons compris. Quand ton voisin te pose la question de savoir où est mon fils et que tu ne l’as pas vu, quand tu trouves un enfant dans ta piscine, la première réaction, c’est d’appeler la personne pour lui dire viens voir si ce n’est pas ton fils. Mais tu ne vas pas appeler la police. Tu ne fermes pas la maison pour appeler la police pour venir. Quand un drame comme celui-là se produit, il y a ce qu’on appelle la première réaction : ‘’Au secours, il y a quelqu’un ici, venez voir madame si ce n’est pas votre enfant’’. Pour ce problème-là, je vais parler…J’ai aussi suivi votre avocate qui n’était pas d’accord avec les conclusions partielles du médecin-légiste… ».

Avant de se retirer avec sa délégation, le président du FSA a offert une enveloppe à la famille éplorée pour « l’aider à recevoir les visiteurs ». Un geste salué à sa juste valeur par les parents du petit Konan Excel.