Potins et People

En colère , le gros bras et chef d'entreprise Azrapanhou raconte son arrestation

Image

Annoncé aux arrêts depuis quelques jours, le célèbre “ Gros Bras ” Azrapanhou s’explique.



Au micro du site Abidjan, Azrapanhou, qui a recouvré la liberté, raconte sa mésaventure.

L’homme fort a t-il réellement giflé une autorité ?

Le célèbre acteur, chroniqueur de la RTI et mannequin ne confirme pas  cette version.

“ Depuis mon enfance, je n’avais jamais vu autant de sang sur moi comme ça” fait savoir Azrapanhou.

L’homme fort ce jour-là au plateau encadre ses proches à s'enrôler sur la liste électorale pour le compte de Fabrice Sawegnon.

Les choses se passent bien jusqu’au moment ou Azrapanhou est interpellé par un responsable des centres d’enrôlements.

« Oh, je te parle, non ?… Je te demande ce que tu fais ici ?… Tu vas me répondre, tu vas me répondre… » .

Le ton monte vite. Azrapanhou fait comprendre à son interlocuteur qu’il n’apprécie pas le ton sur lequel son interlocuteur l’a interpellé.

Selon le témoignage d’Azrapanhou, tout se gâte lorsque l’autorité ordonne aux proches du “ Gros bras “ de quitter les rangs.

Par la suite, Azrapanhou, qui tente de montrer son mécontentement, se fait gazer et molester par les corps habillés présents.

“J’étais dans un état méconnaissable” raconte l’homme de sécurité.

Ses proches ne sont pas épargnés.

Incarcéré, l’homme de sécurité est aujourd’hui libre après avoir signé une décharge par laquelle il s’engage à ne plus mettre les pieds dans un centre d'enrôlement.

En colère, Azrapanhou a le sentiment que lui et ses proches ont été tabassé à cause de leur forme physique.