Sport

Diamond League: plus revancharde que jamais, Ta Lou étale Tori Bowie devant son public aux USA

Image

Dix mois après sa défaite à la photofinish face à Tori Bowie à la finale du 100 m aux championnats du monde d’athlétisme Londres 2017, la sprinteuse ivoirienne Marie-Josée Ta Lou a fini par avoir sa revanche sur l’américaine championne du monde, lors de la 3è étape de la Diamond league 2018, disputée, samedi soir, à Eugène aux Etats-Unis d’Amérique.

Plus revancharde que jamais, l’ivoirienne comme un bolide a filé tout droit à la 1ère place de la finale du 100 m de la Prefontaine classic d’Eugène en réalisant un chrono de 10.88, devançant sa compatriote championne du monde en titre du 60 m en salle, Murielle Ahouré (2è en 10.90), la jamaïcaine Elaine Thompson (3è avec un temps de 10.98) et la néerlandaise Dafne Schippers (4è avec une réalisation de 11.01).

Devant son public, la championne du monde en titre du 100 m, l’américaine Tori Bowie s’est contentée de la 5è place de cette finale au sommet entre les meilleures de la planète.

Elle est arrivée en 11.03, très loin derrière l’ivoirienne en accumulant un retard de 5 centièmes. Le vent en poupe sur la distance du 100 m depuis l’ouverture de la ligue de diamant 2018, la globetrotteuse du sprint se maintien donc à la tête du classement en totalisant 16 points à la suite cette 2è victoire consécutive (Doha et Eugène).

L’ivoirienne garde également son titre de meilleure performeuse de l’année sur 100 m relativement à son chrono de 10.85 réalisé début mai à l’ouverture de la saison à Doha.

Chez les hommes, l’ivoirien Ben Youssef Méïté a raté sa rentrée dans la saison en terminant à la 7è place de la finale du 100 m. Cette course a été remportée par le duo américain Ronnie Baker (1er), Christian Coleman (2è) et le britannique Reece Prescod (3è).

La ville de Rome en Italie accueillera le 31 mai prochain la 4è étape de la ligue de diamant 2018.