Insolite

Un domicile attaqué : une vieille femme abattue, son mari grièvement blessé

Image

Dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 juillet 2017, des bandits ont perpétré une sanglante attaque à main armée, au quartier Anokoi, dans la commune d'Abobo. Précisément au domicile d'un couple du troisième âge, dont la femme a été abattue quand l'homme a été grièvement blessé par balle.

 Selon les informations sourcées, la nuit du drame, il est environ 2h du matin, quand les bandits, au nombre de six, assiègent la villa habitée par Diaby M. et sa femme Touré D. Un vieux couple profondément endormi à cette heure de la nuit. La bande, elle, tient à faire son travail et positionne deux de ses membres à la porte, pour veiller au grain, et parer à toute éventualité. Les quatre autres, eux, pénètrent à l'intérieur de la maison. Le boucan qu'ils font, tire le couple du troisième âge de son sommeil, tout comme le reste de la maisonnée. Dans la chambre de dame Toué D., où ils se retrouvent tout de suite, les quidams se montrent violents.

A lire aussi: Un jeune homme viole une femme de plus de 60 ans

En effet, sous la menace de leurs armes, les scélérats intiment l'ordre à la vieille dame de leur remettre de l'argent. Tremblant de tout son corps, dame Touré D. fait savoir aux visiteurs peu recommandables, qu'elle n'en a pas. Dès lors, ceux-ci entrent dans une colère. Et d'expliquer à la vieille mère qu'ils savent qu'elle reçoit régulièrement de l'argent de la part de ses enfants vivant en Europe. Par conséquent, elle gagnerait à s'exécuter, si elle donne un sens à sa vie. Et là, toujours selon nos sources, l'un des bandits qui perd patience, dégaine et tire à bout portant sur la vieille femme. Atteinte en pleine poitrine, dame Touré D. rend l'âme sur le champ.

Après quoi, les malfaiteurs retrouvent le mari dans sa chambre, et se livrent à la même scène. Le sexagénaire reçoit, lui aussi, une balle dans une cuisse. Après leur forfait, les criminels mettent le voile, non sans avoir fait main basse sur certains objets, notamment des téléphones-portables et des appareils électro-ménagers. La police, informée plus tard, ses agents se déportent sur les lieux, et procèdent au constat d'usage. Une enquête est aussitôt ouverte, afin de mettre la main sur les auteurs du crime crapuleux. Par ailleurs, le vieil homme est évacué dans un centre de santé, quand le corps de sa femme est enlevé et transféré à la morgue.