Insolite

Côte d'Ivoire : Le Dozo Diarra Drissa et le Bozo Mamou Komou condamnés à cinq ans de prison

Image

Diarra Drissa et Mamou Komou résidant respectivement à Bayota et à Taabo ont été appréhendés

Les sieurs Diarra Drissa, 56 ans, et Mamou Komou, 44 ans, se disant respectivement chasseur traditionnel « Dozo » et pêcheur traditionnel « Bozo » ont été reconnus coupables d’association de malfaiteurs et de détention illégale d’armes de guerre et condamnés à cinq ans de prison chacun par le tribunal correctionnel de Dimbokro en son audience du mercredi présidée par le juge Titi Boh Aristide, à Dimbokro.

En prononçant ce verdict, le président du tribunal n’a pas ainsi suivi le procureur dans sa réquisition qui avait demandé 10 ans d’emprisonnement. Il les a, en outre, condamnés à cinq ans de privation de leur droit civique et d’interdiction de paraître sur le territoire national et a ordonné la confiscation des armes sous scellés en vue de leur destruction par la gendarmerie.

Le 10 juin, Diarra Drissa et Mamou Komou résidant respectivement à Bayota et à Taabo ont été appréhendés par la gendarmerie à Kouadio Ettienkro, sur dénonciation des villageois intrigués par leur attitude suspecte. Il a été trouvé en leur possession deux fusils de guerre Mas 36, 90 munitions, trois fusils calibres 12, 24 balles refontes, un chargeur FSA, une torche frontale, une jumelle, 12 douilles de 7,5 mm, des treillis de FACI et de la police nationale, de nombreuses amulettes et autres grigris. Ils détenaient également deux téléphones portables, un panneau solaire et une voiture de type 4×4 appartenant à un certain Bamba Lacina, un de leurs complices en fuite.

A la barre, les individus qui ont affirmé être venus dans la région pour chasser un buffle qui détruirait la plantation d’un cultivateur, n’ont pu convaincre le tribunal de l’utilisation réelle de tout cet arsenal de guerre. Ils ont donc été tout naturellement condamnés à cinq ans de prison.