Insolite

Des chauves pourchassés pour servir des rituels « sataniques »

Image

Cinq personnes victimes de calvitie (chauves), ont été assassinés ces derniers mois pour servir dans des rituels sataniques, a déclaré la police Mozambicaine sur une scène de crime.

 

Au centre du Mozambique, les hommes qui perdent leurs cheveux risquent de perdre aussi leur vie. Ils semblent devenus la nouvelle cible de certains sorciers. C’est ce que vient de révéler la police locale après le meurtre récent de deux personnes atteintes de calvitie, à Milange, à quelques kilomètres de la frontière avec le Malawi. Trois autres hommes au crâne dégarni avaient également été assassinés, ces derniers mois, dans le centre du pays.

Il s’agirait de crimes rituels du même acabit que ceux pratiqués régulièrement contre des gens de petite taille, des handicapés, des enfants ou des personnes touchées par l’albinisme (l’ONU a recensé une centaine d’attaques contre des albinos, au Mozambique depuis 2014). L’une des deux dernières victimes chauves du Mozambique a été retrouvée « la tête coupée et les organes retirés », selon le porte-parole des forces de l’ordre de la province du Zambèze.

Deux suspects interpellés, des Mozambicains d’une vingtaine d’années, ont reconnu avoir été mandatés par des personnes en quête de fortune, commanditaires localisés en Tanzanie et au Malawi. Une superstition colporte la théorie selon laquelle les crânes des chauves contiendraient de l’or ou que certaines parties du corps de ces personnes permettraient des rites magiques fructueux…