Insolite

Le ''voleur du voleur'' condamné à 12 mois de prison à Séguéla

Image

Kamagaté Zoumana, 35 ans, a écopé d’une peine d’emprisonnement de 12 mois pour s’être introduit par effraction dans la maison de Dosso Souleymane et avoir subtilisé les biens de ce dernier qui venait d’être mis aux arrêts par la gendarmerie, a relevé l’AIP, à l’issue de l’audience correctionnelle des flagrants délits de la section de tribunal de Séguéla (Nord-ouest, région du Worodougou).

Selon les faits énoncés mercredi, Dosso Souleymane a été appréhendé le 7 mai dans une concession de Bouandougou, village du département de Séguéla, alors qu’il tentait de voler une moto dont l’alarme s’est déclenchée.

Auparavant, dans une autre maison, il avait, aux environs de 3 heures du matin, dérobé un téléphone portable et la somme de 82 000 francs.

Quand la nouvelle de son arrestation et de son transfèrement à la gendarmerie, comme une traînée de poudre, se répand dans le village, Kamagaté Zoumana voit là l’occasion de s’accaparer, lui, les biens de Souleymane, ce ‘’grand voleur’’.

Il défonce donc la porte du domicile du quidam et s’empare d’une dizaine de paires de lunettes, ‘’de la pacotille’’, au dire des juges, ainsi que d’habits et d’autres objets personnels.

Les gendarmes, arrivés entre temps pour opérer une perquisition, constatent que le domicile a été pillé. Renseignements pris, ils sont informés que c’est Kamagaté Zoumana qui est l’auteur de cet acte délictueux.

Ils foncent chez ce dernier et, à l’issue d’une fouille de sa maison, découvrent les effets de Dosso Souleymane. Dès lors, ils mettent le grappin sur l’indélicat individu et le conduisent au poste d’où il sera déféré devant les juges.

‘’Le voleur du voleur’’ sera, en plus de s’acquitter d’une amende de 200 000 francs, privé de ses droits prévus à l’article 66 du code pénal pendant 10 ans et est interdit de paraître sur l’ensemble du territoire national pendant trois ans, sauf à Séguéla, son département de naissance.