Culture et Musique

Gadji Céli refuse de se faire photographier avec deux ministres Ivoiriens

Image

L’affaire fait grand bruit auprès des collaborateurs des ministres Hamed Bakayoko et le ministre Maurice Bandaman. Un fait inhabituel s’est produit le 28 Mars dernier dans les vestiaires des Eléphants au stade Charlety, à Paris. L’on s’en souvient, ce jour-là, nos pachydermes disputaient un match amical contre les Lions du Sénégal, qui s’est soldé par le score de 1-1. Les ministres de la sécurité et de l’intérieur Hamed Bakayoko et Maurice Bandaman étaient présent pour soutenir nos pachydermes. Au cours de la rencontre, Gadji Céli, ex-capitaine des Éléphants de Cote d’Ivoire, héros de Sénégal 92, Invité par Sidy Diallo, se trouvait également dans les vestiaires.

A la fin de cette rencontre inachevée, (par la faute de quelques supporters fanatiques qui ont envahi l’aire de jeu), tout le monde s’est retrouvé donc les vestiaires. Joueurs, encadreurs et personnalité politique… Gadji Céli « Ça bavardait tranquillement, les ministres discutaient avec les joueurs. Chacun dénonçait l’intrusion des supporteurs sur le terrain. Hambak et Maurice Bandaman étaient heureux de bavarder avec Gadji Céli », révèle notre source. L’ambiance était bonne dans les vestiaires. Les deux personnalités en ont profité pour proposer à Gadji Céli de prendre une pose avec lui.

L’ex-footballeur devenu chanteur y a opposé un refus catégorique. « Gadji Céli a refusé de prendre une pose avec Hamed Bakayoko et Maurice Bandaman. La proposition lui a été faite plusieurs fois, mais il a toujours décliné l’offre. Ce qui a eu effet d’irriter les protocoles des différents ministres. Il y a même eu quelques échanges un peu durs dans les vestiaires », déclare notre source. « Mais le King a maintenu sa décision jusqu’au bout, avant de prendre congé de tout le monde » poursuit notre interlocuteur.

Une source proche de Gadji Céli que nous avons interrogée, ici à Abidjan, à confirmé l’info avant de dire : « Gadji Céli est en exil en France depuis de nombreuses années. Ils que Gadji aime la Côte d’Ivoire et qu’il souffre quand il est loin de son pays. Tantôt on fait planer sur sa tête l’épée de Damoclès avec la menace de le jeter en prison, tantôt on lui fait promettre un retour au pays sans être inquiété. Et maintenant, des ministres de la république veulent prendre des photos avec lui. Mais c’est normal qu’il refuse de poser avec eux », déclare notre source.

Dans la journée du jeudi 06 avril dernier, nous avons joint Gadji Céli qui nous a dit qu’il ne souhaite pas évoquer ce problème. « Ce n’est rien de grave. Mais je préfère ne rien dire sur cette affaire », nous a-t-il dit laconiquement.