Potins et People

CONCERTS DE YOUSSOU N'DOUR À ABIDJAN : LA FAUSSE NOTE

Image

On ne le dira jamais assez, Youssou N’Dour a été phénoménal lors de ses deux concerts, le vendredi 3 mars, au Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire de Cocody et le samedi 4 mars au Palais de la Culture de Treichville, à Abidjan. Le roi du M’ballax et le Super Etoile de Dakar ont réussi à mettre le public Abidjanais à leurs pieds. Ne disait-il pas lui-même, faisant allusion à son orchestre : » A part les Rolling Stones, c’est le ‘‘Super Etoile’’ qui fait les meilleurs live… » En professionnel aguerrie de la scène, Youssou N’Dour avec la complicité de son orchestre, a envoûté le public Abidjanais. Seulement, l’arbre n’a pas pu cacher la forêt.

La sonorisation utilisée pour ces concerts de Youssou Ndour n’était pas de bonne qualité. Notamment si l’on s’en tient à en terme de puissance. Nul n’est besoins d’être un technicien chevronné pour comprendre ou entendre que la sonorisation pour les deux concerts de Youssou N’dour, était de faible puissance. Si au Palais des congrès du Sofitel hôtel Ivoire les choses semblent être passées inaperçues, ce ne fut pas le cas à salle Anoumabo de Treichville. Lorsque le public reprenait les chansons en chœur, la voix du ministre-chanteur était noyée. Il fallait bien tendre ses oreilles pour entendre le roi du M’ballax.
La sonorisation étalait là ses limites. Nous croyons que Youssou N’Dour méritait mieux. Après avoir réalisé un spectacle presque parfait, les organisateurs auraient pu éviter ce bémol qui lui est imputable. Ce n’est pas de la qualité de sonorisation qui manque à Abidjan. Loin de nous l’idée de créer une quelconque polémique. Nous demandons seulement aux organisateurs de spectacles de mettre un point d’honneur sur le volet sonorisation, par respect pour le public d’une part et d’autre part dans le souci de donner à l’art musical la plénitude de sa valeur. Ce sont des fondamentaux. Cette fois, l’enthousiasme du public et la qualité de l’artiste ont couvert cette lacune. Et demain ?