Biographies

La Fouine

Image

La Fouine a été élu le meilleur artiste français au MTV Europe Music Awards en 2011 et meilleur artiste masculin au Trace Urban Music Awards en 2013. En avril 2014, La Fouine a créé un autre label, Dynastie Music avec comme première signature Sindy. Après Drôle de parcours en 2013, il sort Team BS en 2014 et devient disque d'or.

Enfance (1981-2000)

Né à Trappes dans une famille de sept enfants, de père et de mère marocains3,4, Laouni grandit en banlieue parisienne dans les Yvelines. De Jacques Brel à Léo Ferré en passant par Georges Brassens ou Otis Redding, bercé par les mélodies qu’écoutait l'ensemble de sa famille, il développe ainsi en grandissant une oreille musicale et surtout une sensibilité à toute sorte de mélodies4,5.

A l'âge de huit ans, Laouni est inscrit par son père au cours de batterie au conservatoire de la ville de Trappes et prend ses premiers cours de solfège avec la guitare comme instrument de prédilection6. En 1992, sa dernière sœur quitte le domicile familial. A la maison, il ne reste plus que lui, Hakim (alias Canardo), et ses parents. Les deux frères vont alors se réfugier dans un nouveau style musical : le rap. Inspiré par NTM, Kerry James, Mobb Deep ou encore Snoop Dogg, il se met alors à écrire des morceaux4,7 et à les enregistrer ce qui lui permet d'être repéré par d'autres rappeurs amateurs et ainsi de faire leur première partie dans les petites salles de quartiers. La Fouine, qui s'appelait à l'époque « Forcené », devient ensuite membre actif du collectif GSP. Il fit partie du groupe éphémère FORS avec DJ VR (Hervé) et Le Griffon (Tarek Medimegh), créé principalement pour participer au tremplin 2 R puissance ART de la ville de La Verrière, où il décrocha le deuxième prix. À partir de 1997, Laouni fait ses premières apparitions sur des petites compilations8,9.

 

Le jeune homme connaît des périodes noires comme les foyers et la prison. « Je n'avais que quinze ans quand j'ai été expulsé de l'école et placé en foyer. Je fuguais tout le temps. Mais il ne fallait pas que je dorme chez moi, sinon les flics venaient me rechercher direct. Je dormais chez des gens, dans des voitures, dans des locaux, etc. C'était la misère. » déclare-t-il au magazine Planète Rap Mag. C'est alors le début d'une longue dérive. Effectivement, Laouni est envoyé en foyer d'urgence à l'âge de quinze ans après avoir agressé son professeur de mathématiques.

En 1998, le rappeur purge une première peine d'emprisonnement à la maison d'arrêt de Bois-d'Arcy pour vol avec violence. Il est de nouveau incarcéré pour cambriolage avec séquestration juste à la sortie de sa précédente peine. Pour éviter d'avoir de nouveaux ennuis, La Fouine décroche, avec l'aide de sa sœur Samira, un poste de médiateur à la mairie de Trappes. Il anime alors 4 ateliers d'écriture rap par semaine.

Malheureusement en octobre 2000, Laouni connait un nouveau coup dur. La synagogue de Trappes brûle et ce dernier est enfermé à tort avec d'autres jeunes pour incendie criminel et actes antisémites. Il est relaché trois mois plus tard car l'enquête révèle qu'il s'agissait d'un acte accidentel. Nouvelle interpellation pour trafic de stupéfiants en bande organisée[Quoi ?].

Début de carrière (2001-2005)

À sa sortie en 2001, grâce à deux amis, le rappeur produit et sort son maxi J'avance sur le label Light 6 qui lui permet de se faire connaître dans la banlieue ouest parisienne. Il se retrouve vite sur des compilations puis mixtapes de grands rappeurs tels que Alibi Montana ou encore LIM. C'est le début de la célébrité pour le jeune Laouni, il ouvre ainsi la première édition d'Urban Peace au Stade de France le 21 septembre 2002. Il profite pour s'inscrire au concours Max de 109 organisé par la radio Skyrock ainsi que les maisons de disques Sony Music Entertainment et Small Stone Records qui a pour but de dénicher les nouveaux talents du Rap et RnB français14. Cinq concurrents sont alors en lice : le duo Ed & Enz, la chanteuse Pearl, le rappeur Fisto, le groupe Les Amateurs et La Fouine. Ne partant pas favori, Laouni séduit avec ses titres G des tasses, Manque d'argent et 3 gars au ghetto. Il est alors expédié en finale du concours mais le jeune homme est battu par Fisto. Cette première apparition de La Fouine à la radio charme les maisons de disques.