Biographies

Tiken Jah Fakoly

Image

La carrière de Tiken jah Fakoly débute en 1977, où au lieu d’étudier , il allait danser à Dilleba  sa ville natale.

 

Le surnom de Tiken Jah fakoly vient d’un jeune Ghanéen qui l’appelait « Tiken » car quand son père l’appelait « Tiani » (dixit : petit garçon en Malinké), le jeune Ghanéen entendait « Tiken » et en voulant l’imiter il prononçait « Tiken , Tiken » . Au début ça l’énervait, mais par la suite il se dit : « Mais le gars il m’a trouvé un surnom ! ». Puis, par extension, ça devint « Tiken Jah » car à l’époque tout le monde à l’école l’appelait jah sachant qu'il aimait le Reggae. La carrière de Tiken jah Fakoly débute en 1977, où au lieu d’étudier, il allait danser à Dilleba (?!) sa ville natale.

Son père mécontent de ses résultats l’envoya au village à 80 km de la 1ère grande ville. Mais là encore, les villageois s’organisaient entre copains et faisaient des soirées musicales tous les week-ends. Quand il dansait (en général sur de la musique Africaine) tout le monde s’arrêtait pour le regarder comme s’il venait d’une autre planète.

Par contre quand il allait aux soirées Reggae tout le monde se foutait de comment il pouvait danser : chacun était dans sa « vibe », dansait , chantait ... Alors un jour Il se dit : « Dorénavant quand il y aura les autres musique tu t’arrêtera de danser et tu te consacrera uniquement à la musique Reggae ainsi quand les gens me rencontreront dans la rue ils arrêteront de te considérer comme un extra-terrestre ».

 A partir de là, il se mis à fond dans le reggae et commença à emprunter les cassettes de ses grands frères qui venaient le voir le soir au village et à s’épanouir dans ce monde musical. C’est ainsi qu’il découvre tous les artistes de renom tel que Bob Marley , Peter Tosh , Burning Spear, U-Roy etc …

Dès qu’il rencontrait quelqu’un qui parlait Anglais, il ne le lâchait plus et lui demandé de lui expliquer les chansons , « les « lyrics » de ces grands artistes. Il comprit alors que leur message était fait de paix, d’unité et d ‘égalité pour tous les hommes et c’est là qu’il se décida à chanter.

A cette époque il ne croyait pas que l’on pouvait chanter du Reggae autrement qu’en Anglais , mais plus tard il s’aperçu que c’est parce que personne ne l’avait déjà fait qu’il n’y croyais pas. Plus tard son grand frère sorti son propre album et là il s’est dit : “mais pourquoi pas toi ? ”.