Biographies

DJ Arafat

Image

Jeunesse

Fils de Tina Glamour (aussi appelé Tina Spencer) et de Pierre Houon "Wompi", Ange Didier Houon est né le 26 janvier 1986. Sa mère est une artiste chanteuse très controversée et ses détracteurs lui reprochent le plus souvent d'esquisser des pas de danses et un style un peu trop osés.

Didier Houon a grandi avec cette image de vulgarité attribuée par les médias notamment dans les années 1990 où Tina Spencer donnait des prestations scéniques à caractère obscène.

Sa mère préoccupée par ces tournées, le jeune Didier était livré à lui-même. Dès l'âge de 11 ans, il est en proie à la drogue et au banditisme de quartiers, il est également le demi-frère de TV3 DJ et Bance fousseny. Arafat est de l'ethnie Bété de sa mère et Guéré de son père.

DJ Arafat, a signé chez Universal Music, un des majeurs de la World Music coté production. Comme le groupe Magic System , DJ Arafat fait donc son entrée dans une grande écurie de l’industrie musicale qui l’alignera prochainement dans son registre des artistes African Pop.

Une très bonne nouvelle pour l’artiste lui-même et pour ses nombreux fans à travers le monde. L’artiste en personne a annoncé et fêté cet événement chez lui à Abidjan le 21 mars 20141 .

Succès musical

Dans les débuts du mouvement coupé décalé, le DJ officiant dans l'un des plus grands maquis abidjanais le « Shangaï » est repéré par le jeune producteur Roland le Binguiste qui l'emmène en studio. C'est ainsi qu'il sort une œuvre discographique qui le révèle au grand public grâce au morceau « Hommage à Jonathan » en 2003 dont une partie du clip a été réalisé au Parc des Sports de Treichville avec la présence de Douk Saga et Mulukuku DJ. Très jeune, Didier Houon avait beaucoup d'amis Libanais à Abidjan, qui le surnommaient sans cesse Yasser Arafat, l'ancien dirigeant du Fatah et de l'Organisation de libération de la Palestine. Il a décidé de faire de ce surnom son nom de scène.

Sollicité en France grâce à cet album, le promoteur de spectacles et directeur de KD Productions, Désiré Kouadio, organise une tournée pour DJ Arafat. Il s'envole pour deux mois à Paris puis revient en Côte d'Ivoire. Ce séjour a laissé de beaux souvenirs au DJ, et il y voit une belle opportunité économique.

 

C'est ainsi qu'en 2005, pour son second voyage en France organisé par Désiré Kouadio, il décide de s'installer dans la capitale française malgré l'expiration de son visa. Illégalement résidant en France pendant plus de deux ans, il officie en tant que disc-jockey dans un club africain et vends des CD piratés. Sans papier, il est arrêté par la Police, et passe un mois en Centre de rétention administrative avant d'être rapatrié en Côte d'Ivoire.

Entre temps, il avait sorti un 2e album intitulé Femmes en 2005 puis un album en collaboration avec Meiway en 2006 et un single intitulé Abidjan-Paris en duo avec Christy-B en 2007, moulaye.

En septembre 2009, DJ Arafat et Debordeaux DJ mettent fin au duo.

Depuis la sortie de son premier hit en hommage à DJ Jonathan, Arafat DJ est, sans contexte devenu le DJ le plus populaire du pays. Chacun des singles sortis depuis a rencontré un grand succès: le mouvement DJ a bel et bien trouvé sa poule aux œufs d’or. L’apache 8 500 volts prouve encore une fois que sa source d’inspiration est intarissable.

 

Le single « Gladiator » est mis sur le marché le 16 décembre 2009, tandis que l'album sort le 19 juin 2010 incluant les morceaux « Zoropoto I et II » qui sont par ailleurs des nouveaux concepts à succès.

Inspiré par Lil Wayne, embrassant depuis janvier 2010 le hip-hop et surnommé depuis lors « Sao Tao le dictateur », il conceptualise le « nouchi rnb » dans son single en duo avec Yvan Trésor. On ajoute à cela les voltages croissants du Yorobo : il est passé de 3 500 volts à 5 500 volts, ensuite 8 500 volts puis 10 500 volts et enfin l'artiste est depuis février 2010 [réf. souhaitée] devenu un dispositif autonome capable de produire de l'électricité soit un « groupe électrogène ». C'est un clin d'œil que l'artiste fait par rapport à la crise énergétique qui a frappé la Côte d'Ivoire en février 2010 avec un système électrique national qui connaissait une diminution de sa capacité de production d’énergie électrique qui se traduisait par des difficultés à satisfaire l’ensemble des besoins en électricité des populations notamment avec la mise en place de programmes de délestages2.

 

On observe tout au long de sa jeune carrière, un changement de style vocal et musical. Il est passé du coupé-décalé classique des premières heures de ce mouvement musical à un coupé-décalé plus sophistiqué aujourd'hui. En effet, sa voix est devenue plus rock, les instrumentaux plus travaillés et plus électroniques mélangeant plus de sonorités qu'avant, avec une place importante donnée à la batterie. On parle aujourd'hui d'une sorte d'« African Rock » et d'« African Electro »3. Le morceau « Rage 202 » par exemple, mélange sonorités Heavy metal et Coupé-décalé.

 

Discographie