Williamsville : Un taximan poignardé de plusieurs coups de couteaux par ses clients

Source: LINFODROME / 09 Aug 2019 / 57
#

Si parmi les chauffeurs de taxis, il se trouve de la racaille qui constitue un véritable danger pour ses propres clients, qu’elle expose à des risques énormes d’accidents avec la mauvaise conduite ou carrément des agressions, force est de reconnaitre aussi, que leur métier est risqué.

Des clients pouvant eux, également, se transformer en loups hargneux à leur égard. Comme avec ce pauvre taximan à qui on va attribuer les initiales D.H. L’infortuné a vécu un sale temps aux mains de pseudo-clients.

En effet, à en croire les informations en notre possession, dans la nuit du Jeudi 1er au Vendredi 02 Aout 2019, D.H. au volant de son taxi compteur, se retrouve dans la commune de Yopougon. Il y arpente quelques rues de la chaude commune avec l’espoir de dégoter des clients.

Plus tard aux alentours de 1h du matin, il est tout heureux, quand ses vœux sont exaucés. A cette heure avancée de la nuit, il est, en effet, hélé par deux jeunes gens. Ces individus demandent à être conduits  à hauteur du pont piéton à Williamsville, dans la commune d’Adjamé.

D.H. est davantage heureux, quand les deux hommes ne sollicitent même pas une négociation du tarif de la course. Assurément une bonne affaire pour le taximan qui embarque les deux hommes sans même hésiter. Hélas, il va à l’instant apprendre à ses dépens, ce qu’il croyait être de la générosité de la part de ces deux gars.

La voie étant dégagée, c’est très rapidement que le chauffeur de taxi rallie la distance. L’un des deux passagers met alors pied à terre, quand le second assis sur la banquette arrière fait mine de récupérer l’argent de ses poches, pour payer le prix de la course. Le naïf chauffeur de taxi tenant toujours son volant, attend tout bonnement que son fric lui soit remis.

Erreur ! Car en lieu et place de l’argent, le passager sort plutôt un couteau. Et à trois reprises, il poignarde le pauvre taximan qui n’a même pas le temps de comprendre. Grièvement blessé, il est dépouillé de son téléphone-portable et de sa recette par ces criminels qui prennent aussitôt la tangente, en se jetant dans le gros caniveau à côté. Abandonnant mal en point, le chauffeur de taxi.

 Plus tard, apprend-on, une patrouille de police découvre le malheureux complètement ensanglanté. Le pauvre type a tout de même le temps de relater ce qui lui est arrivé. Les agents des forces de l’ordre font alors appel aux sapeurs-pompiers militaires. Ce sont ces derniers qui interviennent promptement, en évacuant ce dernier aux urgences du CHU de Treichville.

                                                                                       KIKIE Ahou Nazaire