USA: une femme découpée en 14 morceaux après un rendez-vous sur Tinder

Source: AFRIKMAG / 09 Jul 2019 / 154
#

Une femme de 24 ans qui vit au Nebraska, aux USA, identifiée comme étant Sydney Loofe, a été retrouvée coupée en 14 morceaux un mois après sa disparition après un rendez-vous sur Tinder.

 

Le corps démembré de la défunte a été retrouvé en décembre 2017, fourré dans des sacs à ordures et déposé dans un champ au sud-ouest d’Omaha.

Aubrey Trail, 52 ans, et sa petite amie Bailey Boswell, 25 ans, sont tous deux accusés de meurtre au premier degré dans la mort de Loofe. Il a été constaté que Loofe avait rencontré Boswell sur l’application Tinder avant de qu’ils ne se voient le 14 novembre 2017 et de planifier une seconde rencontre la nuit suivante. La dernière fois que quelqu’un a eu des nouvelles de Loofe, c’était le 15 novembre, lorsqu’elle a publié une photo d’elle-même sur Snapchat, sous-titrée: “Prête pour mon rendez-vous”.

Lors de son témoignage au tribunal le lundi 8 juillet 2019, la pathologiste qui a pratiqué l’autopsie, la Dr Michelle Elieff, a déclaré qu’elle avait reçu le corps de Loofe, découpé en 14 parties différentes dans des poches différentes le 7 décembre 2017. Elle a reconnu le corps de Loofe à cause de ses tatouages, mais cela a ensuite été confirmé par des dossiers dentaires. Sa tâche de déterminer la cause du décès était difficile, car plusieurs parties du corps de Loofe étaient portées disparues. Finalement, il a été décidé des actes d’homicide, y compris d’étranglement.

“Le bas de la mâchoire et les tissus étaient absents, sa langue, la partie supérieure de sa trachée et sa trachée”, a déclaré Elieff.

Cependant, les avocats de Trail ont affirmé que la mort de Loofe était un accident survenu au cours d’un fantasme sexuel impliquant l’étouffement. Dans une interview avec Trail qui a été jouée dans la salle d’audience, il a décrit avoir «tiré» et «relâché» une corde autour du cou de Loofe pendant le fantasme, il a dit qu’il a dû tenir la corde trop longtemps après la mort de Loofe.

Trail contre lequel plusieurs femmes ont témoigné pour avoir toujours parlé de tuer et de torturer ses victimes parce que lui et sa petite amie, Boswell avaient besoin de renforcer leur pouvoir, n’a plus été au tribunal depuis le mois dernier lorsqu’il s’est coupé le cou et est tombé de son fauteuil roulant au milieu d’une audience. Il a été filmé en caméra en train de crier: “Bailey est innocente, et je vous maudis tous” quelques secondes à peine avant de lui passer quelque chose sur le cou.

Le meurtrier présumé a été victime d’un accident vasculaire cérébral et de deux crises cardiaques depuis son arrestation. Il pourrait encourir la peine de mort s’il est reconnu coupable, le juge ayant déjà ordonné qu’il soit menotté jusqu’à la fin du procès. Son amie Boswell, dont le procès ne doit pas commencer avant octobre, pourrait également encourir une peine à vie si elle est reconnue coupable.

                                                                                                                   Félicia ESSAN