Bouna : Démasquée par des enfants, une mère de famille tabassée pour vol d'ustensiles de cuisine

Source: AIP / 14 Aug 2019 / 49
#

Kamagaté Adjara, 28 ans et mère de deux enfants, a été mis aux arrêts Jeudi, après avoir été signalée à la population par une fillette de 7 ans, pour effraction dans un domicile où cette inconnue était sur le point d’emporter 37 ustensiles de cuisine attachées dans un pagne.

La fillette D.H.D jouait avec ses amis à leur domicile, une cour commune du quartier « Gborontchara de Bouna » quand cette intruse a débarqué sur les lieux vers 14 H et a demandé la présence de leurs parents. Ces derniers ont fait savoir que tous les occupants de la cour étaient allés au champ.

Une nouvelle qui réjouit dame Kamagaté qui allait maintenant mettre en œuvre son œuvre malsain. Elle offre aux enfants une piécette pour l’achat de leurs bonbons à la boutique. Les bambins, dans leur grande naïveté, jubilent et sortent de la cour avec une joie indescriptible.

Kamagaté Adjara profite de cet « instant précieux pour elle », pour défoncer l’une des portes de la cour à l’aide d’un long tournevis qu’elle tenait dans la main. A la hâte donc, elle s’empare d’ustensiles de cuisine neufs et d’une grande bassine. Ayant solidement attaché son butin, elle le porte sur la tête et tente de prendre la fuite.

Ce qui coïncide avec le retour des enfants. D.H.D, très lucide, crie à tue-tête : « Au voleur !!! ». Ses cris alertent les environs, et quelques minutes suffisent pour voir tout le quartier sorti. Kamagaté Adjara est violentée par la foule, ligotée par certains et séquestrée par d’autres.

Elle n’aura son salut que grâce à  l’intervention du lieutenant de police AKA Davy qui, avec ses hommes, l’ont exfiltrée des mains de ses bourreaux.

Placée en garde à vue, elle déclare être venue à l’aventure à Bouna, ville devenue par ailleurs très difficile pour elle. Elle a avoué qu’elle avait tenté de voler ces ustensiles pour les revendre et avoir de l’argent pour retourner à Abengourou où elle est domiciliée.