Abobo: Un cadavre découvert derrière une école primaire

Source: LINFODROME / 10 Jul 2019 / 57
#

Une présence macabre « noircissait » les alentours d’un établissement scolaire du primaire au quartier Banco, à Abobo. Il s’agissait précisément du corps sans vie d’un gaillard d’une trentaine d’années.

Nous sommes, en effet, le 05 Juin 2019, quand selon nos sources, le président des jeunes du quartier alerte la police. Il signifie aux agents des forces de l’ordre, la présence d’un corps sans vie. Une présence qu’il situe exactement derrière les locaux d’une école primaire dénommée « les anges noirs ».

Plus tard, il est environ 21h quand les éléments de la police arrivent sur place afin de procéder au constat d’usage. Sur les lieux, ils découvrent effectivement le cadavre.

Mais celui-ci n’est vraiment pas dans un bon état. Cet état laisse clairement voir que l’on n’a pas affaire à une mort naturelle. L’individu a tout simplement été « zigouillé », mais pas à l’arme à feu. Les blessures qu’il présente quasiment sur tout le corps laissent plutôt percevoir qu’il a été battu violemment à l’aide d’objets contondants jusqu’à ce qu’il périsse.

Comme clairement voulu par ses bourreaux qui n’entendaient lui accorder aucun sursis. Il fallait plutôt l’expédier ad patres et c’est tout ce qu’il mérite et pas moins.

Mais qui est-il et que lui est-il arrivé exactement ? C’est bien d’abord ce que veulent savoir les policiers dès l’ouverture de leur enquête. On apprend alors de certains riverains que le défunt se nomme Ibrahim Diomandé et qu’il est âgé au moins de 35 ans.

Mais à cet âge-là, avancent toujours nos sources,  cet homme est loin d’être sage. C’est un bandit qui jusqu’à ce jour, faisait sa loi quand ses « potentielles » victimes se dressent contre sa personne. Chopé ainsi, il est violemment mis à mort.

Le corps plus tard débarrassé des lieux par les services des pompes funèbres qui le transfert à la morgue, une enquête est en cours en vue de tout comprendre.

 

                                                                                        KIKIE Ahou Nazaire