Yopougon: Un ancien ‘'microbe'' devenu braqueur, laisse des traces sur le corps de ses victimes

Source: LINFODROME / 14 Mar 2019 / 66
#

Les populations de Yaosehi, Selmer, Saint André et même de Siporex le connaissent bien, et craignent de croiser son chemin. C’est un ancien ‘’microbe’’ (enfant en conflit avec loi, ndlr) qui est monté en grade supérieur dans la pègre. Lorsqu’il agresse, il laisse des indices et demande même aux victimes d’aller le faire savoir aux forces de l’ordre.

Lui, c’est B.M., âgé seulement de 25 ans, mais avec un fait d’arme en matière de criminalité à nulle pareille. On se croirait dans un western ou les films de vengeance, dans lesquels les bandits laissent des traces ou des blessures sur leurs victimes.

Ici, BM a conservé son couteau de microbe, et a bonifié son usage. Il manie avec maestria cette arme blanche qu’il utilise pour maîtriser ses victimes. Tantôt, par la gorge, tantôt par le flanc, l’abdomen ou le sexe de sa victime. Après l’avoir dépouillée de ses biens, il lui fait une scarification et demande de courir et de quitter rapidement les lieux, au risque de se voir tailladée.

Avec cette technique « révolutionnaire » en matière d’agression, B.M. a été surnommé le ‘’balafreur’’, à cause de sa cruauté face à ses victimes qu’il ne se contente pas seulement de dépouiller.

Le vendredi 8 mars 2019 aux environs de 17h, le balafreur se positionne au niveau du quartier Yaosehi, et maîtrise ses premières victimes. Les éléments de la Police du commissariat du 16e arrondissement, qui le repèrent, mettent la main sur lui.

Il est conduit à leur base et une procédure judiciaire à son encontre a été ouverte.

 

                                                                                                                  M’BRA Konan