Ghana: née avec 2 vagins et 2 utérus, elle fait des confidences sur son état

Source: AFRIKMAG / 15 Apr 2019 / 130
#

Cela ressemble probablement à un conte de fée d’entendre parler d’une femme qui a deux vagins et deux utérus, et pourtant l’histoire de cette ghanéenne ne l’est pas. En effet, Elizabeth Amoah, vit avec cette maladie depuis un certain temps et a maintenant décidé d’en informer le monde.

 

Egalement connue sous le nom de « Special Lady », elle s’est confiée sur son état lors d’une interview sur la radio locale ghanéenne 3FM, où elle a révélé qu’elle devait subir sept chirurgies médicales après avoir reçu un diagnostic de complications sexuelles.

«J’ai découvert un double utérus et un double canal du vagin en 2015 après une IRM. J’ai donc dû subir environ 7 interventions chirurgicales», a-t-elle déclaré lors de l’interview.

Le scanner, selon elle, a également détecté une endométriose: un trouble sexuel dans lequel les tissus de l’utérus se développent en dehors de l’utérus.

Elle révèle aussi qu’avoir un double vagin signifie «avoir un vagin à l’extérieur et l’autre à l’intérieur». Et d’ajouter que le double utérus ne présente généralement aucun symptôme, mais expose plutôt à des problèmes de santé tels que règles irrégulières, fibromes, évanouissements irréguliers et, dans certains cas, provoque une infertilité.

«J’ai eu un bébé prématuré après quatre ans de non-conception, et passer par de telles situations de santé n’était pas facile», a-t-elle déclaré.

Elizabeth a également noté que cette condition n’est pas courante chez les femmes, indiquant que “la recherche indique qu’elle peut être trouvée chez une femme sur 350 et que la personne peut même ne pas savoir qu’elle est atteinte de cette maladie”.

Après avoir traversé cette épreuve, Elizabeth est actuellement de retour au Ghana pour lancer une campagne baptisée “The Unspoken Topics” (Les sujets non exprimés), un projet qu’elle compte utiliser avec sa fondation Special Lady pour éduquer les femmes, en particulier les jeunes filles, en matière de défis de santé génétique.

Pour rappel, en 2015, une jeune américaine de 22 ans, qui souffrait de douleurs récurrentes au bas du dos, a eu la surprise d’apprendre après examen de son gynécologue qu’elle a deux vagins, deux utérus, mais un seul rein.

                                                                                                                Félicia ESSAN