Argentine: un «préservatif à consentement» qui s'ouvre uniquement à quatre mains

Source: AFRIKMAG / 11 Apr 2019 / 180
#

L’entreprise Tulipan a créé un préservatif piégé dans un emballage qui ne s’ouvre que si deux personnes appuient simultanément sur différents points de pression situés sur les côtés du packaging.

 

Une nouvelle gamme de préservatif vient de faire son entrée sur le marché de l’Amérique du Sud. Il s’agit du préservatif à consentement fabriqué par une entreprise basée en Argentine. Savez-vous comment cela fonctionne ? aussi insolite que ça puisse paraître il faut quatre mains afin d’ouvrir et permettre l’utilisation du préservatif.

La société Tulipan propose un emballage qui nécessite forcément le consentement des deux partenaires sexuels puisqu’il ne s’ouvre qu’avec quatre mains. Un nouveau produit qui répond au mouvement #MeToo et aux récits d’agressions sexuelles qui déferlent ces derniers mois.

La société Tulipan propose un emballage qui nécessite forcément le consentement des deux partenaires sexuels puisqu’il ne s’ouvre qu’avec quatre mains. Un nouveau produit qui répond au mouvement #MeToo et aux récits d’agressions sexuelles qui déferlent ces derniers mois.

La société Tulipan propose un emballage qui nécessite forcément le consentement des deux partenaires sexuels puisqu’il ne s’ouvre qu’avec quatre mains. Un nouveau produit qui répond au mouvement #MeToo et aux récits d’agressions sexuelles qui déferlent ces derniers mois.

La société Tulipan propose un emballage qui nécessite forcément le consentement des deux partenaires sexuels puisqu’il ne s’ouvre qu’avec quatre mains. Un nouveau produit qui répond au mouvement #MeToo et aux récits d’agressions sexuelles qui déferlent ces derniers mois.

\"Argentine:

L’entreprise Tulipán, spécialisée dans les sex-toys a conçu le nouvel emballage afin de garantir des rapports sexuels consentis entre les deux partenaires.

« Pour cette campagne nous avons compris que nous devions parler de la chose la plus importante dans chaque relation sexuelle : le plaisir n’est possible qu’en cas de consentement mutuel », explique Joaquin Campus, de l’agence de pub BBDO qui a accompagné le lancement du produit. « Si ce n’est pas un oui, c’est un non. »

A l’heure actuelle le dispositif se distribue de façon gratuite uniquement sur le territoire argentin.

                                                                                                         Emeraude ASSAH