Seul film ivoirien en lice pour l'Etalon d'or : \"Résolution\" de Evelyne Ily-Juhen en pôle position pour rafler l'Etalon du Yennenga

Source: LINFODROME / 01 Mar 2019 / 90
#

La seule production ivoirienne en lice pour l'Etalon d'or, \" Résolution\" est en pôle position pour rafler l'Etalon du Yennenga. Après ses deux présentations aux cinémas Neerwaya et Ciné Burkina ont fini par convaincre tout le monde que ce long métrage va décrocher le plus grand prix du Fespaco.

 
 
 

Avec pour actrice principale l'ivoirienne Evelyne Ily-Juhen, le film \"Résolution \" plante le décor de l'égalité des droits. Dans un monde où peu importe la classe sociale, la femme peut être en proie à des violences conjugales. « Ce n'est pas un film féministe mais un film qui participe à l'égalité des droits. La violence n'est pas seulement que dans les foyers sans grands moyens, mais aussi dans les sphères les plus hautes », a justifié l'actrice principale, mercredi nuit après la projection.

 

Retraçant l'histoire d'une femme à la tête d'une importante société de cacao, celle-ci malgré son rang social élevé, avec un époux procureur, sera quotidiennement battue. Pour ne pas ternir l'image de son époux et aussi de peur que ses dénonciations ne soient prises en considération, elle privilégiera le silence dans l'espoir que son époux change. La prise de conscience surviendra lorsque sa mère décide d'entamer la démarche de divorce. Mais surtout lorsqu'elle reverra dans le cadre d'une enquête dans son entreprise, un inspecteur de police avec qui elle a fait l'école.

Après une plainte déposée à la police et aidée par des activistes, son procureur d'époux aussi puissant qu'il soit, sera arrêté et conduit en prison. « On est contents d'être là et toute la récompense, c'est d'être là. Ce n'est pas donné à tout le monde de participer au Fespaco, c'était inespéré », a-t-elle témoigné entre deux sanglots.

De l'avis de plusieurs professionnels du cinéma, \"Résolution\" est très bien parti pour remporter le grand prix du festival. La qualité de l'image, la lumière, le jeu des acteurs, la mise en scène, l'originalité de la thématique abordée...sont autant d'arguments qui plaident en la faveur de cette production ivoirienne qui permettra sans doute à la Côte d'Ivoire d'être au soir du 02 mars sur la plus haute marche du podium.

 

                                                                     Philip KLA, envoyé spécial au Burkina Faso