San Pedro / Concert Safarel Obiang : Les promoteurs en fuite pour une facture de 5.300.000FCFA

Source: ABIDJANSHOW.COM / 14 May 2019 / 67
#

Le monde du showbiz n’est pas facile. Cachets d’artistes, caprices de stars, de grosses dépenses…

Pour prospérer dans ce milieu, il faut avoir des reins solides. Cela, Franck Aka et Yves simon vont s’en rendre compte.

Selon les informations qui nous parviennent de la cité balnéaire du Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire, les responsables de la structure West Coast sont actuellement introuvables sur le territoire national pour une ardoise de 5.300.000FCFA qu’ils doivent régler dans la ville de San Pedro.

Passionnés de culture, Franck Aka et Yves Sinon ont organisé le concert de Safarel Obiang à San Pedro, une grande messe de la musique urbaine qui devait réunir tous les amoureux du Coupé Décalé du Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire.

Pour la réussite de ce projet, de grandes dispositions ont été prises : Paiement d’une partie du cachet de l’artiste, location de l’espace Rotary Club, logement de l’artiste et son staff et autres. Cela, soutenu d’une grande caravane qui a enregistré la participation de Safking et son équipe plus de 24 heures avant le samedi 4 mai dernier, jour du concert.

Mais, contre toute attente, et pour des raisons de moyens financiers, la fête n’a pas eu lieu. Alors que, plusieurs centaines de tickets d’une valeur comprise entre 2000 FCFA et 5000FCFA avaient été commercialisées.

 » Le public a répondu présent au spectacle.  Mais contre toute attente, Safarel Obiang ne s’est pas présenté à l’espace Rotary Club. L’artiste a réclamé le paiement de la totalité de son cachet avant de monter sur scène. Une exigence d’une valeur de 2.500.000FCFA à laquelle les promoteurs n’ont pu faire face. Pour un concert prévu débuter à 15 heures, jusqu’à tard dans la nuit aucune présence de Safking », nous ont confié nos sources.

Puis d’ajouter : « Pris de colère, le public a crié à l’arnaque, avant de saccager tout à l’espace Rotary: des chaises, la décoration du concert et autres, rien n’a été épargné par ces jeunes qui voulaient le remboursement de leurs tickets. A ces dépenses, s’ajoute la casse des maquis « Selfie et Ramé’ sis au quartier Séwéké 5.

Une ardoise d’une valeur de plus de 5.300.000 FCFA qui a poussé les responsables de la structure West Coast à la fuite, livrant les agents de la société 2KS, une société de prestation de service qui a travaillé sur le concert, à la vindicte populaire ».

Poursuivant, nos sources ont confié :  » Une plainte a été déposée contre Franck Aka et Yves Simon afin qu’ils puissent répondre de leur acte. »

                                                                                                KOKOA Stéphane