France : Un rappeur trainé en justice par le Ministre de l'intérieur…

Source: ABIDJANSHOW.COM / 21 May 2019 / 120
#

Il avait été confronté l’année dernière à la justice après la diffusion de sa chanson « Pendez les Blancs ». Il a été à cet effet condamné à 5 000 euros d’amende avec sursis le 19 mars dernier pour provocation au crime. Le rappeur Nick Conrad dont il s’agit vient encore de faire parler de lui.
Dans une nouvelle production intitulée « Doux pays », Nick Conrad dont le rap est qualifié de « Rap polémique », multiplie les propos provocateurs du genre : « Je brûle la France… J’ai b… la France jusqu’à l’agonie…, cet Hexagone, j’enc… sa grand-mère…».

Face à de tels propos, le Ministre de l’Intérieur français est monté au créneau pour s’insurger
contre les textes du rappeur. Le Ministre Gérard Collomb dira à ce propos : « Je condamne

sans réserve et sans ambiguïté les propos inqualifiables et le clip odieux… ».
Il a donc saisi le procureur de la République pour faire entendre justice pour « incitation au crime et à la haine ».

Mais le jeune rappeur, lui, s’explique en ces termes à la fin du clip de cette chanson à polémique, essayant de justifier ses propos : «Le mot France est ici à considérer comme mentalité française, médias, etc., qui se sont arrogé le droit de qualifier Nick Conrad en des termes
inexacts, plus que d’ouvrir le débat épineux ».

Pour lui, ce serait donc un message destiné uniquement à la classe politique française.La nouvelle sortie de Nick Conrad continue malgré tout de susciter une grosse polémique dans le milieu musical et politique en France actuellement. D’ailleurs, d’autres autorités françaises se sont levées pour
condamner cette dernière sortie du rappeur Conrad.

                                                                                                                Par A.K